Le Groupe

 
Martin Huygebaert
Guitare / Bouzouki / Clarinette / Chant /
En parallèle d’une formation classique en clarinette, Martin Huygebaert commence très tôt son exploration des musiques traditionnelles par la pratique autodidacte du chant, d’abord seul puis accompagné à la guitare et, plus récemment, au bouzouki. C’est en 2003 qu’il crée le groupe Ormuz. Dès lors, il se consacre entièrement à l’élaboration des compositions et arrangements joués par cette formation, trio initial appelé à devenir sextet dix ans plus tard et à connaître sous ce format un franc succès sur la scène trad actuelle. En tant que chanteur principal, sa voix puissante et précise convient aussi bien à la conduite des chants à danser qu'à l'interprétation de complaintes aux arrangements finement ciselés, deux versants complémentaires du style qui le caractérise.
Laure Gagnon
Flûte traversière en bois / Chant /
Flûtiste à bec de formation dans un registre principalement baroque, Laure Gagnon grandit en musique entre la Bretagne, la Reunion et la Mauritanie. Elle découvre la flûte traversière en bois lors d’un séjour en Irlande. A son retour en France, elle fait la connaissance des membres du Collectif Thalweg avec lesquels elle s’investit dans l’univers des musiques traditionnelles et rejoint le groupe de bal folk Zlabya. Habituée des sessions lilloises, elle monte le groupe Gan Ainm avec Dorian Bour-Wicart, Florian Huygebaert, Jean-Pierre Casta et Romain Casta. Aujourd’hui membre de deux formations de concert et de musique à danser (Ormuz et Lame Squid), elle apporte un bagage musical riche de ses rencontres avec sonneurs bretons et musiciens irlandais. Laure est également professeur d'anglais
Dorian Bour-Wicart
Violon / Chant /
Dorian Bour-Wicart, violoniste éclectique, dont le répertoire nous fait voyager du Québec en Irlande, de l'Auvergne à la Suède, d'Allemagne au Limousin est "tombé" dans la musique traditionnelle dès l'âge de neuf ans. C'est au centre de formation musicale Cric Crac Compagnie que l'ouverture d'un cours de violon avec Gabriel Lenoir lui permet de se découvrir une véritable passion pour cet instrument. Par la suite, en se formant lors de divers stages, et goûtant ainsi à plusieurs répertoires, Dorian intègre rapidement plusieurs groupes, donne des cours de violon et anime des stages. En 2010, il entre au conservatoire de musiques traditionnelles de Limoges. Dorian fait aujourd'hui partie de plusieurs formations : Lame Squid (le "calamar boîteux") et son répertoire irlandais, Ormuz et ses musiques du Québec et de France, Saiten Fell und Firlefanz et son répertoire d'Allemagne et de Suède où Dorian joue aussi du Nyckelharpa et Duo par l'Heure.
Olivier Catteau
Chant / Accordéon / Clarinettes /
Olivier Catteau commence la musique par l'apprentissage du piano classique,de la guitare et de l'harmonie. Il découvre les musiques traditionnelles et se dirige vers l'accordéon diatonique et la clarinette. En 2009, il perfectionne ses connaissances de la musique bulgare en travaillant pendant un an à Plovdiv (Bulgarie) avec Petar Voinikov, grand nom de la clarinette bulgare. De retour en France, il continue l'étude de la clarinette et de ses différents répertoires, notamment celui de la 13 clefs du centre Bretagne. Il perfectionne son jeu d'accordéon et choisi un système mixte, Le Darwin, créé par Marc Serafini. Musicien complet, il se produit aujourd'hui avec Ormuz (Musique et chansons traditionnelles de France et du Québec), La Bricole (Chants Maritimes du Boulonnais) et KBA#6 (musique bretonne électronique). Il présente ses compositions au sein du duo Peut-être Jeanne. Il est titulaire d’une licence de musicologie, à étudié le Jazz au CRR de Lille et est diplômé "Musicien des musiques modales de tradition savante et populaire" de la formation Drom/Kba dirigée par Erik Marchand. Il a enseigné l'accordéon au centre de formation Cric Crac compagnie à Villeneuve d'Ascq, et anime aujourd'hui des stages d'accordéon et de musique des Balkans.
Florian Huygebaert
Chant / Podorythmie / Bodhràn / Guitare /
Né le 18 novembre 1987 prés de Lille Florian Huygebaert passe son enfance dans un milieu familial ou la pratique de la danse et de la musique populaire est omniprésente. Après avoir suivi une formation de trompette classique en école de musique, c'est au conservatoire de Lille que Florian va opter définitivement pour les percussions afrocubaines et la batterie jazz. Médaillé dans les deux disciplines, il poursuit en parallèle sa route de musicien dans divers formations musicale (La Machine, Le Sextet à Claques, Zlabya, Ormuz, Itak...) Sa curiosité l'emmène à se passionner pour des styles musicaux différents (salsa, musiques traditionnelles française, jazz...) Il à également participé à l'enregistrement d'une vingtaine d'albums studio et live.
Hubert Fardel
Contrebasse / Basse /
Hubert Fardel commence la basse électrique à l'âge de 19 ans en 2001. Particulièrement investi il intègre le centre des musiques actuelles de Valenciennes en 2003 puis le conservatoire le Lille dans la classe de Jazz en 2004 où il obtient son diplôme de fin d'étude en 2008. De part les rencontres qu'il fait durant ces années il intègre ou participe à des groupes tels que Yerba Mala (Salsa), Rayo de Son (Son cubano), Big Band Jazz de Ronchin, Voodoo Wild (Cover Hendrix), El Manos (Jazz-Funk-World Music) et de nombreux projets éphémères avec des Musiciens intervenants en milieu scolaire pour accompagner des chorales d'enfants. En 2012 il commence la contrebasse et se réinscrit au conservatoire de Lille afin d'y terminer ses études et d'y obtenir son CEPI (Cycle d'Enseignement Professionnel Initial) appelé aussi auparavant Médaille qu'il obtiendra en 2016. Dès lors il continue les différentes expériences en intégrant le Big Band de Jazz D'Anzin avec lequel il a pu accompagné Claude Egea, Smaïn, Richard Galliano. Il part en tournée en Finlande pour accompagner la chanteuse Anneli Sari, s'adonne au jazz manouche (Melting Chords, Manaswing, Swingin' Partout...) et accompagne le chanteur Rodrigue. En avril 2013 Ormuz fait appel à lui durant l'enregistrement du troisième album Tôt le Matin pour participer sur quelques titres et il intègre définitivement la formation. Ormuz pour lui c'est la joie des bals et l'esprit de famille.